Choisir un hébergement pour son site

S’il y a bien une chose dont vous ne pourrez pas vous passer lors de la création de votre site internet, c’est bien l’hébergement de celui-ci. Voici un article qui, je l’espère, éclairera vos lanternes et si jamais c’est encore flou, contactez Made By You pour que l’on vous aide dans cette démarche.

Un peu de vocabulaire

Hébergement: Voyez ça comme l’entrepôt qui abrite votre serveur ou votre espace disque.

Serveur : c’est comme un ordinateur mais en beaucoup plus gros et puissant.

Hébergement mutualisé : un serveur (et son espace) est utilisé par plusieurs particuliers ou entreprises. C’est la solution pour les particuliers ou les TPE/PME qui ne font pas beaucoup de trafic (visites sur leur site). Pour vulgariser, c’est l’Autolib.

Hébergement dédié : un serveur (avec un espace disque au choix) est acheté ou loué par une entreprise ou un particulier. Destiné aux sites qui génèrent énormément de trafic et demandent beaucoup de ressources (par exemple boutique en ligne avec énormément de photos). En gros, c’est votre propre voiture.

Nom de domaine : Décomposons, le domaine va être, pour schématiser, un groupe d’ordinateurs ayant un point commun (.fr pour des sites dont le point commun est l’identité française ou .com.sg pour des sites internationaux ayant une entité à Singapour). C’est une convention, pas une obligation : vous pouvez très bien être en France et avoir un site en .com.

Le nom de domaine a été créé pour retenir et communiquer plus facilement sur un site. Effectivement, l’url d’un site, sans nom de domaine ressemble à 165.67.224.192 (c’est ce qu’on appelle une adresse IP). Pas très joli et surtout pas facile à retenir.

Le nom de domaine va être donc la traduction « marketing » (pour vulgariser) de l’adresse IP : un « monsupersite.com » est plus facile que « 165.67.224.192 ».

Accès FTP (File Transfer Protocol) : permet l’échange et l’envoi de fichier de votre ordinateur sur votre serveur.

Certificat SSL : Pour schématiser, c’est un fichier qui va crypter les informations sensibles qu’il y a sur votre site dont les données clients (mots de passe, coordonnées bancaires…) Vous savez quand un site a un certificat SSL quand vous voyez un petit cadenas dans la barre d’adresse de votre navigateur. Votre adresse a aussi un https au lieu de http.

Disque SSD : souvenez-vous, dans vos anciens ordinateurs, il y avait des disques durs (je ne sais pas pourquoi je parle au passé…). Ce disque dur, ou HDD (hard disc drive), est un stockage mécanique. Pour vulgariser, c’est comme s’il y avait un tourne disque dans une boîte avec une aiguille qui grave et lit sur ce disque. Il existe plusieurs vitesses de rotation.

Le disque SSD (Solid State Drive) est un disque dit « informatique » c’est-à-dire qu’il n’y a ni disque, ni aiguille. C’est comme la carte mémoire de votre appareil photo mais en plus gros : c’est de la mémoire Flash. Le gros avantage, c’est que vu qu’il n’y a pas de tour, donc pas de rotation, l’accès à l’information et l’écriture est plus rapide.

Par exemple, un ordinateur avec SSD s’allumera plus vite qu’un ordinateur avec HDD.

Base de données (BDD) : Vous avez une boutique dans laquelle vos clients viennent et achète. Pour chaque client, vous avez un fichier client avec leur nom, date de naissance, produits préféré etc… Vous stockez ces données sur des fiches Bristol, un fichier Excel ou un logiciel spécial.

La base de données c’est ça en langage informatique. Il s’agit d’un conteneur qui « contient » des tables dans lesquelles il y a des données. Chaque table peut interagir avec d’autres tables (la table « client » qui va être liée à la table « produit ») pour lier des données (« Alain » aime le produit « Savon à la lavande »).

Bon, passons aux choses sérieuses !

Made By You - Post Blog - How to choose a web hosting company
Photo credit © Made By You
Les critères à prendre en compte

Quand on choisi un hébergeur, il faut tenir compte de certains critères à ne pas négliger. Voici une check-list.

Assistance technique

Personne n’aime se battre avec un service client au téléphone ou par mail. Pour vous éviter de vous arracher les cheveux, vérifiez bien que l’hébergeur que vous visez a une assistance technique réactive. S’il y a un problème (de votre côté ou du leur) et que votre site n’est plus accessible, chaque minute compte. L’indicateur d’un chat en ligne est un bon signe. Il ne faut pas se leurrer, même les meilleurs hébergeurs peuvent avoir des problèmes.

Comment savoir ? Lisez les avis clients et surtout les CGV pour savoir s’ils ont des pénalités en cas de manquement à leurs engagements (pas exemple, s’ils s’engagent à répondre sous 2 heures et qu’ils ne font pas, vous pouvez demander des dédommagements).

Sécurité

Il s’agit quand même de données sensibles en particulier si c’est un site avec une base client. Vérifiez si l’hébergeur fait des sauvegardes de votre site (que vous pouvez également faire de votre côté, on est jamais trop prudent) et si les données sont bien cryptées. Enfin, il faudrait se renseigner sur la salle des serveurs : si elle est bien sécurisé, s’il y a assez de climatisations (oui ce n’est pas un domaine écolos, ces petites bêbêtes ont tendance à lâcher quand il y a surchauffe) ou s’il y a un groupe électrogène.

Vérifiez également dans les offres des hébergements s’ils proposent un certificat SSL gratuit, c’est mieux que rien. C’est indispensable si vous voulez gérer des clients.

Entretien et évolution

Si l’interface d’administration est une usine à gaz et que vous devez contacter l’assistance technique à chaque modification, ça va être vite énervant. Essayez de voir si l’ergonomie et l’interface d’admin est bien faite et intuitive surtout votre niveau dans ce domaine.

Autres options

Les hébergeurs vous proposerons plusieurs options : antivirus, antispam, module en 1-click (type WordPress, Drupal ou Joomla), service d’envoi de newletters ou encore accès FTP.

Ce sont des options. Certaines sont payantes, certaines gratuites et toutes ne sont pas indispensables (c’est pour ça que ce sont des options). Ce que je trouverai utile serait l’accès FTP (en fait c’est indispensable), le module en 1-click si vous souhaitez gérer votre site sous WordPress par exemple et le certificat SSL.

Age, notoriété de l’hébergeur et localisation des serveurs

Alors d’habitude, je ne suis pas pro-marque mais quand il s’agit de données personnelle et de données sensibles, il faut y penser à deux fois. Vous n’aimeriez pas confier votre bébé à n’importe qui ? Là c’est pareil.

Misez plutôt donc sur une entreprise sûre plutôt qu’une jeune entreprise.

En fonction de la localisation, il se peut que, si vous êtes à l’international les délais d’affichages sont plus longs (en fonction de la taille et de l’activité de votre site). Si par exemple, vous êtes à Singapour et que votre hébergement est en France (comme Made By You), il se peut que les délais d’affichages soient plus longs.

Si vous avez un site e-commerce ou de photographe, ce point est à prendre en compte : vous voudriez avoir des photos de qualité et donc cela peut, naturellement, prendre plus de temps à se charger. N’aggravez pas le cas avec un serveur trop distant.

Stockage

En fonction de votre activité, il vous faudra un stockage plus ou moins conséquent. Par exemple, si vous avez un site e-commerce, il vous faudra un stockage important. A l’inverse, si vous avez un site vitrine, vous n’aurez pas besoin d’un téraoctet (1024 Go) de stockage.

De plus, essayez de vous renseigner sur quel stockage physique sont mises vos données. Je pense que maintenant la plupart des hébergeurs ont investis dans des disques dur SSD. Si oui, les accès disques seront plus rapides et donc l’accès à l’information est plus rapide.

Les différents prestataires

Ce n’est pas une liste exhaustive mais voici les hébergeurs les plus connus (en date de septembre 2018). Il s’agit de ma propre interprétation.

Je ne vais pas lister les points forts et les points faibles parce que je n’ai pas pu tester personnellement tous les prestataires. Je n’en serait donc pas légitime.

OVH 1&1 GoDaddy Vodien Infomaniak
Best Seller Offre Pro Unlimited Plus Formule Deluxe (mutualisé) Web expert Une offre de base personnalisable
Nationalité France Allemagne USA Singapore Suisse
Localisation des serveurs 18 en Europe, 7 en Amérique du Nord, 1 à Singapour et 1 en Australie Europe et Etats-Unis Etats-Unis New-York, Perth, Hong Kong, Singapour Suisse
Nom de domaine Gratuit la première année Gratuit la première année Inclus dans l’abonnement annuel A acheter à part sur le même site A acheter à part sur le même site
Installation en 1-click Oui Oui Oui Oui Oui
Prix serveur mutualisé (premier prix) 10SGD env. – 7€ /mois 8SGD env. – 4,99€ (puis 8,99€) / mois (offre milieu de gamme) 8SGD env. – 4,79€ (puis 11€) / mois 10SGD – 7€ env. / mois à partir de 10SGD env. – 5,75€/mois
Nombre et taille de BDD * 3 x 400Mo 1 x 2Go Illimitées x 1 Go 25 x 1Go 5 x ?Go
Nombre de site * 10 Illimités 1 5 20
Certificat SSL * Illimité Inclus Illimitée Inclus Gratuit
Espace de stockage * 250 Go 100 Go 5Go 100 Go
Accès FTP * OK OK OK OK OK
Boîte mail  * 100 Illimitées 1 pro gratuite la première année 10 25

*Infos sur l’offre la moins chère

J’espère que vous y voyez plus claire dans cette nébuleuse informatique.

Est-ce que cela a éclairé votre lanterne ?

Made By You - Article blog - Technique - Choisir un hebergement pour son site - Pinterest Post

 

Photo à la une © Thomas Kvistholt on Unsplash

Une pensée sur “Choisir un hébergement pour son site”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *