Sortir du brouillard avec le tricot

Alors vous allez me dire, pourquoi elle nous parle de tricot ? En premier lieu, elle est webdesigner, et en deuxième lieu, c’est un loisir de vieille mamie.

Je vous rassure, je n’ai pas perdu la boule et je vais bien vous parler, ici et maintenant, de tricot. Longtemps, et toujours un peu, considéré comme un loisir de grand-mère – ou de mère – le tricot est revenu à la mode chez les – plus – jeune d’entre nous. Et cela ne touche pas que les femmes. D’ailleurs, savez-vous qu’au Pérou ce sont les hommes qui tricotent ?

Pourquoi je veux vous parler de tricot ? Parce que pour moi, comme chez beaucoup de personnes quand je suis bloquée dans un projet, j’ai besoin d’une pause. C’est quelque chose que je dis souvent “si tu es bloqué, essaie de te changer les idées et la solution viendra à toi”. C’est un peu le “la nuit porte conseille” à moi. Mais en attendant de dormir, je tricote. Quels sont les bienfaits du tricot sur notre santé et l’avancement de vos projets ?

Made By You - blog post - knitting for coming out of the mist - navy beanie
Photo credit © Made By You
Le tricot rendrai heureux

Le tricot demande de la concentration. Évidemment, vous allez être concentré sur un mouvement que l’on va répéter sans cesse. Je ne sais pas si vous avez déjà fait de la méditation ou du yoga, mais le tricot s’en apparente. En méditation, vous vous concentrez sur votre respiration, qui va et qui vient. Pour le yoga, vous vous concentrez sur votre respiration et vos positions. Avec le tricot, vous vous concentrez sur le point que vous réalisez.

De plus, en se concentrant sur une seule action répétitive, le cerveau va baisser son activité ce qui va vous calmer. Au final, le tricot est un déstressant : il serait prescrit comme anti-stress par certains docteur aux USA.

Le tricot ferait du bien au cerveau
Made By You - blog post - knitting for coming out of the mist - scarf
Photo credit © Made By You

Le cerveau est un muscle. Je ne vous apprends rien. Comme tous les muscles, il faut l’entraîner. Il est prouvé qu’entraîner son cerveau préviendrai un risque d’Alzheimer. Avec le tricot, vos mains font des mouvements rapides, répétitifs et soignés. Cela va stimuler vos petits neurones (d’une autre façon que votre projet en cours) et la connexion entre eux. Le tricot serait le 100 mètres du cerveau pour la faire courte. Alors maintenez vos connexions neuronales intactes et mettez-vous au tricot.

Le tricot renforcerait l’estime de soi

Vous aimez quand vos projets sont terminés ? Au boulot, un projet avec vos enfants, la fin de la planification de vos vacances ? Imaginez maintenant avoir terminé un pull, une écharpe ou encore un petit bonnet pour votre neveu nouveau né. Satisfaisant non ? Je suis très manuelle et c’est vrai que le fait d’avoir fini quelque chose avec ses propres mains est très plaisant. D’autant plus que vous pouvez portez – ou que vous voyez votre création portée. Choisissez de jolies couleurs et matières et lancez-vous !

Le tricot ferait du bien au corps
Made By You - blog post - knitting for coming out of the mist - gloves
Photo credit © Made By You

Je vous vois venir. Rester dans son canapé ou sa chaise à tricoter n’est pas vraiment healthy. Naturellement, je ne parle pas de tricoter votre pull d’une seule traite. Je ne peux que vous conseiller, même dans votre projet/boulot actuel, de vous lever toutes les heures.

Ce que je veux dire par là, c’est que si comme moi vous êtes souvent crispé sur votre clavier ou votre souris, vous dégourdir les doigts en les faisant danser sur les aiguilles peuvent être un bon moyen de donner une pause à vos articulations. Tout comme il est conseillé de donner une pause à vos yeux, il en est pareil pour vos mains et poignets. A vos marques, prêt, tricotez !

Le tricot serait social

Exit la petite mamie qui tricote au coin du feu avec son chat à ses pieds (les clichés ont la vie dure). Le tricot sort des chaumières ! Et pour cause, les nouvelles – jeunes – tricoteuses sortent en groupe. Quand je travaillais à Paris, il m’est souvent arrivé de voir des groupes de copin-e-s être dans un bar à boire un pinte ou un mojito tout en tricotant et en popotant ! Même ici à Singapour j’ai vu une fois deux copines dans le métro qui tricotait une écharpe (elles avaient peut-être une sortie ciné de prévu). Donc n’ayez plus peur du regard des autres et des clichés et sortez vos aiguilles !

Made By You - blog post - knitting for coming out of the mist - yellow beanie
Photo credit © Made By You

Et au final, voir toutes ces jolies couleurs (parce que oui, les pelotes de grand-mères vert sapin ne sont plus le seul choix de couleur) et toucher toutes ces matières toutes douces (je ne saurais vous conseiller les matières naturelles, à bas l’acrylique), et bien, c’est quand même sympa. On a l’impression d’être un petit chat qui se pelotonne dans un petit nid douillet.

Bon sur ce, je fini cet article, fait cinq rang et je me remet à mon travail.

Made By You - Article blog - Une petite pause - sortir du brouillard avec le tricot - Pinterest Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *